Partager

Élimination

Pour contrôler ce genre de problème, il importe de prévenir l’infiltration des coccinelles. Néanmoins, comme ce sont des insectes utiles, on devra privilégier les méthodes physiques d’exclusion : scellage des fissures autour des portes, fenêtres, revêtements, tuyaux et fils électriques, réparation des moustiquaires, etc. Si elles entrent quand même dans la maison, elles devraient être ramassées avec un balai et relâchées le plus loin possible à l’extérieur.

Si le scellage ne peut être fait efficacement et que l’on ne veut pas les tolérer à l’intérieur, un traitement des fentes et fissures ainsi que sous le revêtement peut être fait avec la poudre insecticide Maheu&Maheu. Ceci ne doit être envisagé qu’en dernier recours puisque c’est avant tout un insecte utile.

Actions

  • Appliquer un insecticide autorisé pour cet usage près des voies d'entrées sur les murs extérieurs de la maison

Prévention

  • Rendre hermétique le plus possible les contours extérieurs des fenêtres, portes, corniches, cheminées, etc.

Description et développement

Les membres de la famille des coccinelles (Coccinellidae ) sont des insectes holométaboles de l’ordre des coléoptères. Il y a au moins 480 espèces qui vivent en Amérique du Nord. Elles ont un corps caractéristique de forme ovale ou ronde. Leur ventre est plat et leur dos est convexe. Leurs élytres (paire d’ailes dures typique des coléoptères) sont de couleur rouge, orange, jaune ou noire. Aussi, le nombre taches sur les élytres varie de 0 à 20. Contrairement à la croyance populaire, le nombre de taches n’indique pas l’âge de la coccinelle, mais bien l’espèce ou le sexe de l’individu. La longueur totale de ces insectes varie de 0,8 à 10 mm.
Tout le développement de la coccinelle a lieu sur la végétation. La femelle pond ses œufs (environ 100) sous les feuilles de la plante tout près d’une source nourriture. Les larves et les adultes sont carnivores et vivent près de leurs proies, les pucerons. Au cours de son développement, une coccinelle peut manger entre 600 et 1200 pucerons. Les cochenilles et acariens vivants sur les plantes sont aussi une source de nourriture.

Selon l’espèce, le cycle de vie (de l’œuf à l’adulte) a une durée d’un mois dans des conditions de développement appropriées. Il peut y avoir plus d’une génération par année. Un adulte peut vivre plus de 3 ans.

Habitudes

Les coccinelles adultes, comme les larves, sont des prédateurs redoutables, consommant plusieurs pucerons par jour ! Comme les pucerons sont des ennemis menaçant nos aménagements paysagers, la coccinelle est sans contre dit un insecte utile.

Toutefois, son arrivée massive dans les habitations à la fin août ou en septembre (selon les régions) en fait un insecte indésirable. Dans la majorité des cas, c’est la coccinelle asiatique multicolore (Harmonia axyridis ) qui s’infiltre dans les bâtisses à l’automne. On peut les voir en grande quantité sur le revêtement extérieur. Lorsqu’elles sont dérangées, elles excrètent une substance brunâtre en guise de défense laissant ainsi des traces de leur passage sur le revêtement. De plus, elles peuvent mordre, pas suffisamment pour percer la peau mais assez pour surprendre.

Les coccinelles asiatiques cherchent à se regrouper en grandes quantités dans les vides de structure pour y hiberner. Lorsqu’il y a un réchauffement de la température, elles se retrouvent donc dans les fenêtres, attirées par la lumière. Inévitablement, une partie de la population hibernante ne pourra pas retrouver le chemin de la sortie au printemps. Leurs cadavres s’accumuleront, attirant ainsi les dermestes du lard, qui à leur tour s’installeront et finiront par se retrouver dans les pièces habitées des résidences.

Conseils

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre bulletin technique « Le Dépisteur » au numéro 6 .

Vers le haut