Partager

Élimination

À l'approche de la saison froide, il est possible de faire de la prévention afin de limiter les dégâts que les mulots peuvent causer. Faite une tonte plutôt courte à votre gazon lors de la dernière tonte automnale. Les mulots auront plus de difficulté à s'y cacher. Vous pouvez aussi protéger vos arbres et arbustes en les entourant de cylindres, de grillages ou de bandes de plastiques conçues à cette fin. Il est aussi possible, lors de la première neige, de taper celle-ci tout le tour de vos arbres. Les campagnols n'aiment pas circuler dans la neige durcie alors l'écorce de vos arbres sera mieux protégée.

Vous pouvez aussi utiliser un rodenticide sous forme de bloc paraffiné. Les mulots qui en grugeront mourront quelques jours plus tard. Il faudra prendre garde que les enfants et les animaux domestiques n'aient accès à ces blocs en utilisant idéalement des postes d'appatages.

Enfin, il existe aussi des pièges à prises multiples, tel le pro-Ketch, qui peuvent attraper plus d'une douzaine de ces petits mammifères.

Actions

  • Installer des pièges à prises multiples à l'extérieur
  • Installer des postes d’appâtage avec rodenticides à l’extérieur

Prévention

  • Faire une tonte courte du gazon à l’automne
  • Protéger le tronc des arbres et arbustes
  • Taper les premières neiges autour des arbres et arbustes

Description et développement

Le campagnol des champs, communément appelé «mulot» est un petit mammifère très répandu. En effet, la plupart des gens le confondent avec toute autre petite bête lui ressemblant, tel la musaraigne, la souris sylvestre et la souris à pattes blanches. Il se distingue particulièrement de la souris par ses oreilles qui disparaissent dans son pelage et par sa queue courte. Il pèse entre 20 et 68 g et peut atteindre une longueur totale (incluant la queue) variant de 12 à 20 cm. La couleur de son pelage tend vers le brun avec des reflets gris sur le dos. En moyenne, la femelle donne naissance à une portée de 4 à 6 petits. Pendant la période de reproduction, qui se situe d’avril à octobre et parfois même jusqu’en février, la femelle peut avoir jusqu’à six portées. Le mulot peut espérer vivre jusqu’à 16 mois en nature.

Habitudes

On le retrouvera le plus souvent dans les prés humides, les marécages et les champs. Son nid se compose d’une sphère d’herbes. En été, il sera situé dans un terrier, sous une pierre ou sous la végétation dense tandis qu’en hiver, il sera placé directement sous la neige, cette dernière agissant comme isolant. Il se nourrit habituellement de la tige des feuilles, des fruits de la plupart des plantes, de graines, de noix et parfois même d’insectes. Le mulot vit en colonie et est actif toute l’année autant le jour que la nuit. En été, il préfère circuler la nuit et en hiver il profite de la chaleur du jour pour vaquer à ses occupations.

C’est surtout l’hiver qu’il cause le plus de dommages près des résidences. En effet, il gruge l’écorce des arbres et arbustes d'ornements, causant de grands dommages. Ils peuvent facilement tuer des arbres de 15 cm de diamètre. Il peut aussi se nourrir des bulbes, du gazon et des racines des plantes tout en circulant sous la neige.

Conseils

Pour plus d'informations sur le campagnol, veuillez consulter notre bulletin technique Le Dépisteur numéro 18 et numéro 24 .

Vers le haut