Partager

Élimination

S'il est possible de contrôler la source de nourriture à laquelle elle a accès et de la priver de son abri, il est possible que la marmotte déménage.

L'utilisation de répulsif liquide sur ce qu'elle mange ou granulaire près des endroits où la marmotte cause du ravage peut s'avérer efficace dans certains cas.

Si la marmotte a élu domicile chez vous, l'utilisation de cages demeure le meilleur moyen de vous départir de ce rongeur. Vous pouvez louer les cages à notre magasin du siège social.

Si vous choisissez de louer une cage, l'utilisation de beurre d'arachides, de laitue, de carottes, maïs sucré, pois comme appât est recommandé ainsi que d'un quartier de pomme afin d'éviter que l'animal ne se déshydrate. Suite à la capture, il faut relocaliser la bête de 15 à 20 km plus loin afin d'éviter qu'elle ne revienne.

Il est recommandé de boucher les terriers de la marmotte suite à une capture afin d'éviter la recolonisation par immigration.

Actions

  • Capturer l’animal à l’aide d’une cage prévue à cet effet
  • Relocaliser l’animal à plus de 20 km

Prévention

  • Rendre inaccessible le dessous du cabanon, des galeries et autres structures

Description et développement

La marmotte, espèce diurne, fréquente les pâturages, les terrains accidentés parsemés de souches et de cailloux, les forêts clairsemées et les pentes rocheuses. Elle vit dans un terrier (prof. 120-150cm) dont le réseau de galeries peut courir sur plus de 8 m et relier plusieurs chambres. Il est constitué de 2 à 5 entrées reliées à diverses chambres par un réseau de tunnels. Il arrive parfois que la marmotte élit domicile sous le patio ou le cabanon de nos cours arrière.
Sa robe varie du brun clair au brun foncé. Son ventre est plutôt pâle tandis que ses pattes courtes et trapues sont noires.

La saison des amours survient peu après la sortie d'hibernation et la femelle met bas à 4 ou 5 petits en mai. Les jeunes commencent à sortir du terrier vers l'âge de 5 ou 6 semaines, lors du sevrage. Quelques-uns passent l'hiver avec leur mère mais ils se dispersent généralement vers l'âge de 2 mois. Une marmotte peut vivre 4 à 6 ans à l'état sauvage.

Habitudes

Herbivore, la marmotte se nourrit essentiellement de plantes vertes (trèfle, luzerne, renoncule, pissenlit, plantain). Elle ne dédaigne pas l'écorce et les ramilles de certains arbustes ni, à l'occasion, les fruits et les légumes des jardins et certains insectes. Les fleurs des rocailles peuvent la tenter à l'occasion.

La marmotte est sédentaire et solitaire. Elle est très curieuse, grimpe sur les monticules de terre et les promontoires qui l'entourent pour scruter le paysage. Elle y passe de longues heures à se prélasser au soleil et consacre le reste de son temps à la quête de nourriture. Au moindre signal d'alarme, les marmottes s'avertissent les unes les autres par des cris perçants et saccadés. C'est d'ailleurs ce comportement qui leur a valu leur nom de "siffleux". La marmotte a une vue et une ouïe excellentes. Elle grimpe et nage sans difficulté. Grâce à ses pattes antérieures, elle peut disparaître de la surface d'un sol meuble en un rien de temps.

D'octobre à mars, la marmotte hiberne. Elle ne s'éveille périodiquement que pour uriner ou déféquer. Elle ressort rarement de sa tanière avant février et encore, par temps doux seulement.

Conseils

Quelle utilité a la marmotte sur la terre vous demanderez-vous? Et bien, son fumier fertilise le sol et les trous qu'elle creuse l'aèrent. Sa chair est comestible et bonne au goût. Par contre, ses terriers peuvent servir de refuges à d'autres petits animaux et elle peut aussi endommager les récoltes.

Il faut aussi savoir que le déboisement et la culture ont servi ses intérêts et favorisé sa prolifération.

publication de la photo de la marmotte en cage autorisée par le photographe Nicolas Barsalou

Vers le haut