Partager

Élimination

Bien que la grande chauve-souris brune cause quelques problèmes en milieu urbain, c'est surtout la petite qui va infester nos bâtiments. Ces petits mammifères volants jouent un rôle important dans le contrôle des insectes. Une colonie de 500 chauves-souris dévore un million d'insectes chaque nuit! Les chiroptères contribuent au maintien de l'équilibre des écosystèmes. Il faut protéger les chauves-souris pour leur importance écologique mais aussi parce que les populations sont en déclin dû à la déforestation, aux pesticides, à la fermeture des mines, aux opérations de délogement inutiles et même à la spéléologie.

Par contre, il y a plusieurs raisons pour lesquelles leur présence est indésirable à l'intérieur des bâtiments. Premièrement, les excréments et l'urine des chauves-souris peuvent contaminer la nourriture, tacher le placoplâtre des plafonds et des murs et dégager une odeur désagréable. Deuxièmement, ces animaux transportent divers ectoparasites, entre autres des punaises, tiques et puces. Troisièmement, les chauves-souris peuvent être vecteurs de certaines maladies, dont la rage. Si une chauve-souris vole le jour, méfiez-vous car elle est porteuse du virus de la rage ! Si vous croyez être en présence d'une chauve-souris porteuse de la rage, si vous avez été en contact direct avec une chauve-souris ou si vous avez dormi dans une pièce où une chauve-souris était présente, appelez Info-Santé.

La rage est une maladie mortelle chez l'humain et à déclaration obligatoire. Cela signifie que si vous soupçonnez qu'un animal est enragé ou si vous pensez que votre animal a été exposé à la rage, vous êtes tenu par la loi de le signaler. Appelez le bureau le plus près de l'Agence canadienne d'inspection des aliments figurant dans les pages bleues du bottin téléphonique. Un inspecteur de l'Agence procédera à une enquête.

Lorsqu'on est aux prises avec des chauves-souris, il faut en premier lieu évaluer l'ampleur du problème.

1re situation: une ou quelques chauves-souris se sont infiltrées par une porte ou une fenêtre ouverte ou une cheminée non utilise

Le plus simple est d'attraper les intruses avec un filet ou un linge. Il importe de toujours porter des gants de cuir épais afin d'éviter les morsures. Comme tout animal sauvage effrayé, la chauve-souris risque de mordre pour se défendre. Si la chauve-souris est perchée, vous pouvez poser un contenant sur elle puis glisser délicatement un carton rigide ou une revue en dessous. Évitez les gestes brusques et relâchez la à l'extérieur si vous êtes certain qu'il n'y a pas eu de contact possible avec un humain. Dans le doute, mettez la chauve-souris au congélateur et appelez l'agence canadienne d'inspection des aliments.

S'il n'y a pas eu de contact avec l'animal, vous pouvez aussi laisser la porte donnant sur l'extérieur et les fenêtres de la même pièce ouvertes de façon à créer un courant d'air. Les chauves-souris apeurées vont détecter ces courants et sortir. Cette méthode réussira s'il fait nuit, les chauves-souris étant inactives le jour. Assurez-vous donc de ne pas laisser de lumière allumée.

2e situation: un petit groupe de chauves-souris a élu domicile sous les excédents du toit (à l'extérieur). Que faire?

Dans la majorité des cas les chauves-souris, probablement des mâles, vont utiliser ce site temporairement car elles préfèrent des endroits plus chauds comme abri. Dans certains cas, on utilisera les pâtes répulsives ou du filet en polypropylène si elles persistent quand même à aller sous les excédents du toit.

3e situation: une grosse colonie de chauves-souris s'est installée dans une école, un grenier, une église, etc.

C'est le genre de situation qui peut s'avérer très complexe. On suggère toujours une inspection par un professionnel dans ces situations. Dans certains cas, seul le fait de boucher les ouvertures par lesquelles les chauves-souris se sont infiltrées sera suffisant, mais la plupart du temps il faudra faire un suivi.

Afin de repérer les ouvertures utilisées par la colonie, il faut localiser les ouvertures pas lesquelles elles se sont infiltrées. Cette observation peut se faire au crépuscule lorsqu'elles quittent leur dortoir ou à l'aube lorsqu'elles rentrent au bercail. Plusieurs jours peuvent être nécessaires afin de trouver toutes les ouvertures.

Le meilleur temps pour boucher les ouvertures de façon permanente sur de la structure d'un bâtiment est vers la fin de l'automne (mi-octobre), après le départ des chauves-souris parties hiberner dans des cavernes ou dans les mines, ou encore tôt au printemps avant l'arrivée des petites bêtes. Si c'est impossible de faire les travaux durant ces périodes, on recommande d'attendre jusqu'à la mi-août pour boucher partiellement les ouvertures car avant cela, les jeunes n'ont pas nécessairement quitté le nid et mourront à l'intérieur des murs entraînant alors entre autres des problèmes d'odeurs et d'insectes .

Afin de boucher partiellement les ouvertures, on utilise un filet en polypropylène fixé sur trois côtés en conservant le bord inférieur libre afin de permettre à l'animal de ramper pour sortir le soir. Mais, à l'aube, il sera incapable de rentrer à nouveau. On peut donc faire l'intervention le jour lorsque les chauves-souris sont au repos.

En fait, il n'existe pas de produits ou de trucs «miracles» aux problèmes de chauves-souris. Les produits comme la naphtaline et les cristaux de paradichlorobenzène peuvent avoir un certain effet répulsif, mais ce n'est pas suffisant et il faudra répéter le traitement au bout de quelques jours. De plus, certaines personnes sont très sensibles à l'odeur de ces produits. Les pâtes répulsives pourront être utilisées lorsque c'est possible sur leurs perchoirs mais encore là, les chauves-souris se trouveront alors d'autres perchoirs.

Les projecteurs placés dans le grenier auront le même effet que les pâtes répulsives, c'est-à-dire que les chauves-souris vont se suspendre ailleurs. L'installation de ventilateurs pour créer une circulation d'air, laquelle déplaît grandement à ces mammifères volants, peut aussi avoir un effet répulsif. L'installation de tels appareils dans certains cas pendant la période d'avril à mai découragera les chauves-souris qui tentent de s'installer dans le bâtiment. Les appâts empoisonnés (poison à rats) ne servent à rien, puisque les chauves-souris sont insectivores. De plus, elles capturent leurs proies en vol alors même si on pouvait empoisonner un insecte, comme il serait mort, il ne serait pas attirant pour elles. Les ultrasons sont supposés agir à titre de répulsifs et entraîner la dispersion des chauves-souris mais jusqu'à présent, aucun de ces appareils n'a vraiment prouvé son efficacité.

Lorsque les chauves-souris ont été délogées, il est très important de faire un bon nettoyage des surfaces souillées et de retirer toute trace de la présence de ces animaux à l'intérieur des bâtiments. En effet, les odeurs laissées par une ancienne colonie pourraient en attirer une nouvelle. On doit également ramasser les excréments. Il est recommandé de porter un masque et des vêtements appropriés lorsqu'on fait ce genre de nettoyage. Vous pouvez aussi faire appel à des spécialistes.

4e situation: les chauves-souris rôdent autour des lumières à l'extérieur

Elles sont attirées par les insectes qui volent autour des lumières le soir. Le moyen le plus facile de s'en débarrasser, c'est de fermer les lumières pendant quelques jours. Elles iront ailleurs chercher leur nourriture.

Actions

  • Appeler Info-Santé si vous avez été en contact direct avec une chauve-souris ou si vous avez dormi dans une pièce où une chauve-souris était présente
  • Créer un courant d’air en ouvrant les portes et/ou fenêtres pour faire sortir la chauve-souris
  • Appeler un professionnel si une colonie s’est installée dans l'entretoit

Prévention

  • Colmater toute ouverture de plus de 1,25 cm (1/2 pouce) vers la fin de l’automne
  • Utiliser des lampes jaunes incandescentes (style Bug-A-Way de Philips) plutôt que la lumière blanche douce à l’extérieur pour limiter l'attraction des insectes volants nocturnes

Description et développement

La chauve-souris est un mammifère de l'ordre des chiroptères et de la famille des vespertilionidés. Ce sont donc des animaux à sang chaud, vivipares et qui allaitent leurs petits. De plus, ce sont les seuls mammifères qui peuvent voler. Au Canada, 19 espèces de chiroptères ont été recensées. Bien que l'on rencontre occasionnellement la grande chauve-souris brune (Eptesicus fuscus ), c'est surtout la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus ) qui s'infiltre à l'intérieur des bâtiments. Cette dernière mesure entre 8 et 9,5 cm. Elle pèse en moyenne de 6 à 12 g et possède un pelage brun avec des reflets cuivrés tacheté de marques gris-jaunâtres sur le ventre. Le poil est plus foncé et terne sur l'épaule. Eptesicus fuscus est de couleur brun foncé, avec un ventre plus pâle. Son poids varie entre 11 et 21 g et elle mesure de 10 à 12,5 cm. En vol, à cause de l'envergure de ses ailes, la chauve-souris paraît plus grosse qu'elle ne l'ait en réalité.

Dans le cas des espèces insectivores, leurs yeux sont peu visibles mais certaines espèces sont quand même dotées d'une très bonne vue. Leurs oreilles sont prédominantes, avec un grand pavillon et un tragus (saillie en forme de triangle au niveau de l'oreille externe) très développé. Elles ont donc d'une bonne audition. Par contre, les chauves-souris s'orientent surtout par écholocation (genre de «vision acoustique» pour repérer les obstacles sur leur chemin et ce, au moyen d'ultrasons). Les oreilles ont donc un peu le rôle d'un radar, qui capte les ultrasons émis par les autres chauves-souris ou encore l'écho de leurs propres ultrasons.
L'odorat et le goût sont également bien développés chez ces animaux. La grande chauve-souris brune et la petite chauve-souris brune sont insectivores, et capturent leurs proies en plein vol. Une seule chauve-souris brune peut facilement capturer 600 moustiques en une heure! On peut donc dire que ce petit mammifère est très utile. On le retrouvera la plupart du temps près d'un point d'eau, car il a besoin de beaucoup d'eau pour survivre à cause de la grande surface d'évaporation de ses ailes.

Les chauves-souris sont nocturnes, c'est-à-dire qu'elles sont actives la nuit. Le jour, on les retrouve suspendues par leurs pattes arrières munies de griffes robustes, la tête à l'envers et les ailes entourant le corps, position qu'elles affectionnent pour se reposer car cela leur permet de mieux conserver leur chaleur corporelle. En effet, les chauves-souris sont très sensibles aux variations de température. Contrairement à ce que l'on pourrait supposer, cette position leur permet de s'envoler très rapidement.

L'accouplement s'effectue en automne et curieusement, l'ovulation ne se fait qu'au printemps! Cela veut dire que le sperme est conservé au niveau du système génital de la femelle jusqu'au retour de la belle saison où il y aura alors fécondation.

La femelle mettra bas à une petite chauve-souris, rarement deux, vers la mi-juin. Cette dernière s'accrochera à sa mère les premiers jours de son existence et la suivra partout lors de ses déplacements durant la nuit. En août, les jeunes sont presque indépendants mais doivent suivre les adultes pour apprendre où se trouvent les gîtes et les aires d'alimentation. Chez ces deux espèces, la durée de vie moyenne varie entre 8 et 10 ans. Dans le cas de la petite chauve-souris brune, on a déjà recensé des individus qui ont vécus plus de 30 ans dans leur milieu naturel.

Habitudes

L'été, on peut les retrouver dans les bâtiments, clochers d'église, entretoits, greniers, granges, dans les arbres creux, sous les écorces et dans les cavernes. L'hiver, c'est principalement dans les cavernes et dans les galeries de mines que la petite chauve-souris brune hibernera, tandis que l'on retrouvera plus fréquemment la grande chauve-souris brune au niveau de nos caves, lucarnes, en plus des cavernes et des mines. Les chauves-souris ont besoin de conditions favorables à l'hibernation telle une forte humidité et une température au-dessus du point de congélation. De plus, elles sont fidèles à leur lieu de naissance et retournent souvent au même endroit année après année.

La petite chauve-souris brune vit en colonie sauf pour mettre bas. Les femelles rechercheront des abris obscurs et chauds. Les mâles pendant cette période préféreront des endroits plus frais. La grande chauve-souris brune est plutôt solitaire, mais peut parfois former de petites colonies.

Conseils

Portez une attention particulière aux cheminées, corniches, persiennes, orifices, auvents, brèches, faux murs, faux planchers, etc. Rappelez-vous qu'une ouverture de plus de 1,4 cm (1/2 pouce) est suffisante pour que les chauves-souris s'infiltrent. Dans certains cas, un problème peut être très complexe et difficile à régler. Renseignez-vous auprès de nos conseillers qui sauront vous donner de judicieux conseils.

Les chauves-souris ne sont pas des vampires aveugles qui sucent le sang et collent aux cheveux! Seulement trois espèces se nourrissent de sang et elles préfèrent celui du bétail et des oiseaux. On les retrouve en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. Les chauves-souris sont trop souvent victimes des croyances et de fausses conceptions des humains.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre bulletin technique Le Dépisteur numéro 17 .

publication des photos autorisée par le photographe Brock Fenton

Vers le haut