Partager

Élimination

S'il est possible de contrôler la source de nourriture à laquelle il a accès, il se peut que le raton laveur déménage. L'utilisation de répulsifs s'avérer généralement inefficace sauf pour faire sortir les ratons laveurs d'un endroit fermé. L'utilisation de cages s'avère la meilleure technique de répression possible. Vous pouvez louer les cages à notre magasin du siège social.

Si vous choisissez de louer une cage, l'utilisation de sardine, de nourriture à chats en boîte de conserve, de tartine de confiture de fraises comme appât est recommandée ainsi que d'un quartier de pomme afin d'éviter que l'animal ne se déshydrate. Suite à la capture, il faut relocaliser la bête de 15 à 20 km plus loin afin d'éviter qu'elle ne revienne.

Actions

  • Capturer l’animal à l’aide d’une cage prévue à cet effet
  • Relocaliser l’animal à plus de 20 km

Prévention

  • Utiliser des contenants à ordures hermétiques ou les rendre inaccessibles
  • Empêcher l'accès à la nourriture d’oiseaux si vous les nourrissez et la conserver dans un contenant hermétique

Description et développement

Le raton laveur, aussi appelé chat sauvage, est un mammifère nocturne et solitaire. La longueur totale de l’animal se situe généralement entre 65 et 96 cm. Les plus gros mâles peuvent peser jusqu’à 28 kg, mais en général un le poids d’un raton adulte oscille entre 5et 12 kg. L'accouplement a lieu en janvier ou février et les femelles n'ont qu'une portée par année. De 4 à 5 petits naissent en avril ou mai (gestation 63 jours). Ils sont sevrés à l'âge de 4 mois mais passent le premier hiver avec leur mère.

Habitudes

Il habite la forêt et les régions agricoles. On peut le voir en bordure des forêts ainsi que des cours d'eau mais on le retrouve aussi dans les parcs des villes et banlieues. Bien qu'il change souvent d'abri, le raton laveur gîte habituellement dans un arbre creux, une grange, une souche ou un terrier de marmotte abandonné. Il peut même chercher refuge dans les greniers et les cheminées.

Vers la mi-novembre, il entre dans un état de torpeur et passe l'hiver dans son abri. Il se réveille par contre de temps à autre. Les mâles sortent de leur gîte à la fin janvier et les femelles vers la mi-mars. Plutôt omnivore, il préfère les petits animaux aquatiques tels les palourdes, les moules, les écrevisses, les poissons, les grenouilles et les tortues. Mais le raton se nourrit aussi d'insectes, de petits mammifères, de fruits, de maïs et parfois de nos vidanges.

En milieu naturel, un raton laveur peut vivre 12 à 13 ans et jusqu'à 22 ans en captivité. Le raton laveur est très habile et a un sens du toucher très développé. Ses pattes avant sont comme des petites mains qui peuvent facilement saisir des petits objets, tourner le bouton d'une porte et même soulever des couvercles comme ceux des poubelles...

Les prédateurs de ce mammifère sont la marte d'Amérique, le lynx roux, le couguar, le coyote, le loup gris, le renard roux ainsi que l'homme surtout pour sa fourrure. Notez que le raton laveur peut être un vecteur de la rage.

publication de la photo autorisée par les photographes Nicolas Barsalou et Valérie Gagnon

Vers le haut