Partager

Élimination

L'installation d'un piège à prises multiples de type Ketch-All en travers une galerie fréquentée par une taupe permettra de la capturer. Il suffit de creuser dans la terre et d'y insérer le piège de sorte que le trou du celui-ci se retrouve vis-à-vis une galerie. La taupe pénétra dans le trou du piège Ketch-All et sera balayée à l'intérieur de celui-ci.

Afin de déterminer si une galerie est encore fréquentée, il faut observer attentivement notre terrain. On recherche une galerie qui semble reliée directement à 2 monticules ou plus, qui sont parallèles à des structures permanentes comme des clôtures ou des sentiers bétonnés, ou qui suivent une lignée d'arbres en bordure d'un champ.

Un autre moyen de trouver les galeries fréquentées consiste à enfoncer légèrement avec le pied une petite section de plusieurs galeries de manière à les endommager sans toutefois qu'elles s'effondrent. Assurez-vous de marquer ces endroits clairement. Après quelques jours, les sections qui ont repris leur forme peuvent être considérées comme des galeries utilisées et constituent alors des lieux propices pour le piégeage.

Actions

  • Installer des pièges à prises multiples dans leurs tunnels

Prévention

  • Inspecter le terrain régulièrement afin d'intervenir rapidement s'il y a des dommages

Description et développement

Les 2 espèces de taupes rencontrées au Québec sont la taupe à queue velue et le condylure étoilé. Cette dernière, que l'on appelle également la taupe à nez étoilé, est facilement reconnaissable à son nez entouré de 22 projections tactiles continuellement en mouvement (sauf 2) et à son poil brun foncé. Sa taille varie entre 16 et 21 cm. La taupe à queue velue se distingue par sa courte queue recouverte d'un poil raide et dense. Sa robe est d'un gris foncé presque noir, et sa longueur varie de 15 à 17 cm.

Les taupes n'ont pas une bonne vision. Elles ne distinguent que les changements d'intensité lumineuse. En fait, c'est le toucher qui est le sens le plus développé. Dans le cas du condylure étoilé, les projections entourant son nez l'informent sur le milieu environnant et l'aident à trouver sa nourriture. Lorsqu'il creuse, ses projections se replient sur ses narines empêchant ainsi la poussière de s'y infiltrer.
Les taupes sont adaptées à la vie souterraine. Les pattes d'en avant, robustes et fortes, sont très utiles pour creuser et repousser la terre. Leur fourrure se lisse dans tous les sens, ce qui facilite leurs mouvements dans un petit espace et ce, dans toutes les directions.

L'accouplement et la gestation s'effectuent au printemps. Les jeunes, en moyenne 5, sont sevrés après 3 à 4 semaines. La longévité chez ces 2 espèces est d'environ 3 ans. Le régime alimentaire des taupes se compose d'insectes et en grande majorité de vers de terre.

Les taupes vont creuser 2 types de galeries. Celles de surfaces, dont on voit quelquefois les sillons sur le sol, sont des tunnels laissés par la taupe à la recherche de nourriture. Le réseau plus profond de galeries va servir de gîte en hiver et la galerie la mieux protégée servira de nid.

Habitudes

Les taupes à queue velue sont solitaires tandis que le condylure étoilé vit en petites colonies. Généralement, c'est ce dernier qui cause le plus souvent les dommages sur les terrains. Il préfère les endroits près d'une source d'eau (il est un excellent nageur) bien qu'on puisse le rencontrer un peu partout.

Ces 2 espèces de taupes sont actives à l'année. Elles s'aventurent très rarement à l'extérieur de leurs galeries et lorsqu'elles sortent, c'est pendant la nuit ou sous la neige en hiver. Leur mauvaise vue en fait des proies faciles, bien qu'elles n'aient pas de véritables prédateurs à cause de leur odeur nauséabonde.

Conseils

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre bulletin technique «Le Dépisteur» numéro 18 .

publication de la photo de la taupe autorisée par Bell Laboratories

Vers le haut