Partager

Élimination

Il est préférable de faire l'application de pesticides lorsque les perce-oreilles sont jeunes. Cette période peut varier d'une année à l'autre, mais elle se situe normalement en juin et parfois en juillet. Il est essentiel d'attendre l'apparition des insectes avant de faire le traitement, puisque les insecticides ne sont pas un moyen de prévention. Un traitement effectué en temps opportun empêche la formation d'une deuxième génération de perce-oreilles. Il existe de bons traitements extérieurs pour contrôler les perce-oreilles. Nous vous suggérons un traitement naturel qui consiste à utiliser un savon insecticide organique concentré qui sera dilué dans l'eau et appliqué en fin de journée aux endroits où les perce-oreilles se camouflent: le long des fondations, dans les fissures des murs, sur les trottoirs, les clôtures, les cordes de bois, les troncs d'arbres, les fourches d'arbres, le dessous des arbustes, le mobilier extérieur (tables de pique-nique, balançoires, chaises de parterre, etc.), les rainures des portes d'aluminium, le rebord des piscines (creusées ou non), les remises, les surfaces asphaltées, les tapis extérieurs, dans le jardin. Il est important d'atteindre les insectes car le savon est un insecticide de contact et ne laisse pas d'effet résiduel. Afin d'assurer une pulvérisation complète, il faut utiliser un vaporisateur à jardin ou une pompe à pression.

Complétez ensuite votre traitement avec la Poudre insecticide Maheu&Maheu une fois les surfaces séchées, le lendemain matin par exemple. Cette poudre permettra d'éliminer les perce-oreilles qui auraient «évité la douche» au savon insecticide, étant donné qu'elle agit à long terme.

À l'intérieur, le fait de vaporiser les cadres de portes et de fenêtres avec le Destructeur d'insectes rampants Maheu&Maheu suffit souvent à éliminer les intrus qui tentent de s'infiltrer dans la maison. Les individus qui réussissent quand même à s'introduire, ne peuvent pas se reproduire à l'intérieur.

Actions

  • Appliquer un insecticide sur le périmètre extérieur de la maison
  • Faire un traitement insecticide localisé à l’intérieur, s'il y a infiltration

Prévention

  • Rendre hermétique le plus possible les contours extérieurs des fenêtres, portes, corniches, cheminées, etc.

Description et développement

Le perce-oreille (Forficula auricularia L. ) est un insecte de l'ordre des dermaptères et de la famille des forficulidés (Forficulidae ). Il est originaire d'Europe. Cet insecte brun-rougeâtre subit quatre mues au cours de sa croissance. Les jeunes perce-oreilles ressemblent à l'adulte, on dit alors qu'ils subissent une métamorphose incomplète (hémimétabole). L'adulte mesure environ 19 mm (3/4") de long. Le mâle a une grosse paire de pinces courbées à l'extrémité de son corps; chez la femelle, cette paire de pinces est plus petite et presque droite. Même si parfois les pinces peuvent être impressionnantes, elles sont inoffensives.
Chaque femelle peut pondre jusqu'à soixante oeufs dans des petits nids d'une profondeur de 4 à 5 cm (2") dans le sol. Les oeufs sont blancs et arrondis. La ponte s'effectue en grande partie à l'automne, et seuls les oeufs et quelques femelles réussiront à passer l'hiver. La femelle s'occupe de ses petits pendant les deux premières semaines de leur vie. Les petits quittent le nid à la recherche de leur nourriture lorsqu'ils mesurent environ 6 mm (1/4"). Après dix semaines, ils ont atteint le stade adulte. Les perce-oreilles ne vivent en moyenne qu'un an; nombreux sont ceux qui meurent pendant l'hiver. Ceux qui survivent sont pour la plupart des femelles et elles périront l'été suivant après s'être occupées de leur progéniture.

Habitudes

Les perce-oreilles sont des insectes nocturnes, toutefois on peut noter leur présence durant le jour lorsqu'ils sont très nombreux. Ils peuvent s'attaquer aux fruits, aux fleurs et aux légumes, notamment lorsque les plants sont jeunes. Ils peuvent ainsi faire des dégâts importants dans le jardin. Souvent, les racines des jeunes arbrisseaux deviennent leurs premières cibles mais étant donné que leurs sources alimentaires ne sont pas spécifiques, ils deviennent pratiquement des membres du groupe des omnivores. Dans le but de s'approvisionner en nourriture et de trouver des abris, ils circulent à peu près partout autour de la maison et vont même jusqu'à grimper sur les murs. Ils peuvent s'infiltrer n'importe où et élire domicile dans des fentes et des fissures.

Conseils

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre bulletin technique Le Dépisteur numéro 11 .

Vers le haut