Partager

Élimination

La première étape consiste à rendre la structure le plus hermétique possible en grillageant ou calfeutrant les principales voies d'entrée de ces mouches. Par la suite, il faut intervenir à l'extérieur en pulvérisant un insecticide liquide aux endroits stratégiques sur les murs. Cette intervention extérieure doit être réalisée par un professionnel vers la mi-août avant que les mouches ne commencent à s'infiltrer.

À l'intérieur, il y a possibilité de mettre en place des pièges collants à proximité des fenêtres et des sources lumineuses. Les aérosols à base de pyréthrines tel le Destructeur d'insectes volants Maheu&Maheu peuvent devenir utiles étant donné leur effet très rapide. On peut aussi appliquer le Destructeur d'insectes rampants Maheu&Maheu autour des fenêtres puisque les mouches s'y retrouvent.

Pour le grenier et les vides de structures, on recommande d'appliquer la Poudre insecticide Maheu&Maheu puisque c'est là que les mouches se cachent. Il s'avère important de ramasser les cadavres de ces mouches avec un aspirateur car ils constituent une excellente source de nourriture pour les dermestes du lard, entre autres.

Actions

  • Appliquer un insecticide autorisé pour cet usage près des voies d'entrées sur les murs extérieurs de la maison
  • Appliquer un insecticide au périmètre des pièces et autour des cadres de fenêtres

Prévention

  • Rendre hermétique le plus possible les contours extérieurs des fenêtres, portes, corniches, cheminées, etc.

Description et développement

La pollénie du lombric (Pollenia rudis F. ) est un insecte holométabole de l'ordre des diptères et de la famille des Calliphoridae . La pollénie a une taille plus imposante (8 à 10 mm) que la mouche domestique et des autres mouches que l’on peut retrouver à l’intérieur. Le thorax est gris foncé et les jeunes adultes portent des poils de couleur jaunâtre ou dorée qui rappellent la couleur du pollen, d'où leur nom. Au repos, les ailes des pollénies sont repliées l’une sur l’autre sur leur corps. Lorsqu'on écrase ces mouches, il se dégage une odeur similaire à celle du miel de sarrasin.
Les pollénies sont des parasites fréquents dans les résidences, les écoles et les bâtiments commerciaux où elles hibernent de l’automne au printemps. Chaque printemps, lorsque le sol dégèle et que la pelouse commence à verdir, les mouches quittent leur refuge d'hiver, se reproduisent et pondent des oeufs un à un dans le sol. Les larves, issues des oeufs 3 jours après la ponte, pénètrent dans le sol où elles s'infiltrent dans un ver de terre (lombric) pour se nourrir. Lorsque leur développement est complété, soit au bout de 13 à 22 jours, elles émergent du sol pour se transformer en pupes. Le stade pupe durera de 11 à 14 jours, ce qui porte la durée totale du cycle de vie à environ 33 jours. Il peut y avoir 3 ou 4 générations par été selon l'humidité du sol, la température et les autres conditions.

Habitudes

Ces mouches vivent normalement à l'extérieur où elles se nourrissent sur les fleurs, les fruits et parfois de la sève des arbres. Au moment où elles cherchent un abri pour l'hiver, elles peuvent voler souvent sur des distances de plus de 2 km. C'est alors qu'elles se réunissent en nombre considérable sur les murs les plus exposés au soleil des constructions cibles. Elles s'introduisent à l'intérieur par les défauts de structure et autres ouvertures disponibles. Une fois entrées, elles se réfugient en grappes (d'où leur nom anglais « cluster fly ») dans les greniers, les murs et autres vides de structure.

Ces mouches sont faciles à distinguer des mouches domestiques par leur comportement. Elles sont très attirées par les rayons ultraviolets du soleil et elles bourdonnent souvent dans les fenêtres. De plus, une simple lumière peut les attirer et elles peuvent voler pendant des heures dans un abat-jour et autour des fluorescents.

Leur comportement est imprévisible: parfois elles marchent dans votre figure ou plongent dans votre tasse de café sans aucune raison. Heureusement, elles ne se reproduisent pas à l'intérieur. En nature, elles hibernent dans des arbres creux, sous leur écorce et dans les fissures des roches.

Dans les pièces plus froides, ces mouches peuvent demeurer inactives jusqu'au printemps suivant. Par contre, celles qui ont trouvé refuge dans des endroits plus chauds sortent à n'importe quel moment de l'hiver et se rassemblent dans les fenêtres. Du printemps à l'automne, elles passent tout leur temps à l'extérieur.

Conseils

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre bulletin technique «Le Dépisteur» au numéro 2 .

Vers le haut