Partager

Élimination

Pour empêcher l’infiltration de la punaise occidentale des cônes durant l’automne, il faut sceller le plus possible les fissures autour des portes, fenêtres, revêtements, tuyaux et fils électriques. Si le scellage ne peut pas être fait efficacement et que l’on ne veut pas les tolérer à l’intérieur, un traitement des fentes et fissures ainsi que sous le revêtement peut être fait avec la Poudre insecticide Maheu&Maheu .

Actions

  • Appliquer un insecticide autorisé pour cet usage près des voies d'entrées sur les murs extérieurs de la maison
  • Appliquer un insecticide au périmètre des pièces et autour des cadres de fenêtres

Prévention

  • Rendre hermétique le plus possible les contours extérieurs des fenêtres, portes, corniches, cheminées, etc.

Description et développement

La punaise occidentale des cônes Leptoglossus occidentalis est un hémiptère de la famille Coreidae. On peut la reconnaître facilement avec ses pattes postérieures élargies et en forme de feuille. Son corps brunâtre peut atteindre facilement 20 mm en longueur et, lorsque dérangé, peut émettre une odeur répugnante. C’est un insecte indigène de l’ouest des Rocheuses. Cette espèce s’est répandue jusqu’à la côte est de l’Amérique du Nord depuis la fin du vingtième siècle.
Vers la fin du printemps, la femelle pond ses œufs sur les aiguilles de divers conifères. Après l’éclosion, les larves piquent les aiguilles et les cônes en développement avec leurs pièces buccales spécialisées pour se nourrir. Durant le mois d’août, les larves atteignent la maturité et commencent alors à chercher des sites d’hivernement. Pour cette espèce, il n’y a qu’une génération par année.

Habitudes

Comme la coccinelle asiatique, la punaise occidentale des cônes peut s’introduire en grand nombre dans les maisons dès l’approche du froid, afin de passer l’hiver. Alors, cet insecte inoffensif peut devenir incommodant par sa présence. Par contre, elle ne présente aucun danger pour l’humain ni pour la structure de la maison.

Vers le haut