Appelez-nous rapidement 1 800 463-2186

English

La pluie et le froid ont favorisé la migration des souris vers les bâtisses


16 janvier, 2015
Partager

Les petits rongeurs abandonnent leurs terriers et migrent près des bâtiments. Plusieurs s'infiltrent même à l’intérieur des habitations et immeubles commerciaux.

Décidément, nous n’avons pas fini de parler de la température! Le cocktail météo des dernières semaines fait en sorte que la demande d'intervention pour les souris est anormalement forte pour cette période de l'année et ce, autant au Québec, en Ontario que dans l'Atlantique. Les pluies diluviennes de la fin décembre ont forcé les petits rongeurs à abandonner leurs terriers et à migrer près des bâtiments (où le sol est mieux drainé) en quête de nouveaux abris. Par la suite, le froid intense les a fortement incités à s’infiltrer à l’intérieur des habitations et immeubles commerciaux.

Ceci est particulièrement le cas pour les souris sylvestres qui sont observées sur une base beaucoup plus fréquentes et ce, même en milieu urbain. Même si les souris sylvestres et les souris à pattes blanches se développent rarement dans les habitations, il faut faire preuve de grande prudence car ces espèces peuvent être porteuses de Hantavirus. Il y a très peu de cas documentés dans l’Est du Canada mais ce virus peut être contracté en manipulant les rongeurs à main nue, par contact avec leur salive, l’urine ou en respirant la poussière contaminée par leurs déjections.

Les campagnols (mulots) n’y échappent pas et ils se sont rapprochés des fondations des bâtiments. Nous en avons d’ailleurs capturé dans les pièges à prises multiples installés sur le périmètre de notre siège social et aux limites de la propriété. La plupart de ces pièges sont maintenant ensevelis sous la neige où ils continueront de capturer ces petits rongeurs qui demeurent actifs pendant l’hiver.

Un truc pour éviter que les souris s'infiltrent dans votre maison ou votre édifice commercial, assurez-vous de l'étanchéité des voies d'entrée (portes piétonnes, portes de garage) et des contours de tuyaux et de filage électrique. Pour avoir l'esprit encore plus tranquille, faites appel à l'un de nos spécialistes en gestion parasitaire qui pourra identifier les zones à risque et vous conseiller sur les actions correctives à entreprendre.

Pour plus de détails, communiquez avec nos conseillers!

L’équipe technique

vers le haut